A la recherche des ses origines…

Je viens de terminer la lecture des registres de la correspondance municipale de St-Omer pendant la Révolution. Ces registres comportent beaucoup d’informations sur la vie à St-Omer pendant cette période. Il y a aussi quelques courriers plus ou moins curieux. Ci-dessous, le relevé d’une lettre qui a attiré mon attention :

Copie de la lettre du maire de St-Omer au Sr VIARD, chez Mr COMPLOI, négociant à Plaisance, Italie (réf. 8237 – décembre 1814 – Bibliothèque de St-Omer)

Je vous transmets les renseignements que je me suis procuré d’après la demande que vous me faites par votre lettre du 7 novembre dernier par laquelle vous désirez connaître les auteurs de vos jours, ainsi que le lieu de votre naissance.

Vous êtes né au Cap, Isle de Saint-Domingue ; vous êtes enfant naturel de Magdelaine VIARD, femme de couleur libre ; votre père naturel, le Sr Nicolas HUET, négociant au Cap, y est décédé en 1791. Il était natif du Mout.

En 1790, Mr BERQUEZ, capitaine de navire, commandant alors le navire la Minerve, se trouvant au Cap, logé chez Mr Nicolas HUET, à qui il était cousigné, il vous y a vu alors âgé de 7 à 8 ans à son départ du Cap, le Sr Nicolas HUET vous envoya à son bord et par une lettre du 2 août 1790, il le prie d’avoir soin de vous mettre en pension en France, qu’il lui tiendrait compte de ses débours. A son arrivée à Dunkerque, il vous conduisit à St-Omer et vous mit en pension chez Mr BERNOUX, sous le nom de Nicolas VIARD. Mr BERNOUX est mort à Dunkerque il y a environ deux ans ; mais sa veuve se souvient parfaitement qu’en 1790, un jeune mulâtre a été mis en pension chez eux par Mr BERQUEZ elle croit se rappeler qu’il avait pour surnom Bien Aimé.

En 1791, Le Sr BERQUEY se trouvant de nouveau au Cap, remit à Mr Nicolas HUET, son compte de débours dans lequel était comprise la pension du jeune VIARD ; mais ses affaires l’ayant appelé au Port de la Paix, à son retour au Cap, il a appris la mort du Sr Nicolas HUET qu’une maladie avait enlevé en 48 heures.

A la levée des scellés, on a trouvé chez lui un testament daté de 1785, époque d’un voyage qu’il avait fait en France ; mais il n’y était nullement question du Sr VIARD : l’exécuteur testamentaire n’ayant pas voulu en prendre charge, vu l’état de trouble où se trouvait la colonie, la succession tomba entre les mains du Procureur aux vacances. Comme le Greffe du Cap a été incendié dans la Révolution, ce n’est qu’au Ministère de la Marine que vous pourrez vous procurer votre extrait de baptême. Selon toutes les apparences, vous aviez un frère et une sœur au Cap : en y faisant prendre des informations, peut-être parviendrez-vous à les découvrir.

P.S. Lorsque le Sr VIARD est sorti de la pension du Sr BERNOUX, il est entré à Dunkerque au service du Sr BAREME, négociant, qui l’a ensuite cédé à un officier d’infanterie de ligne qui était logé chez lui. Le Sr BAREME est actuellement à la Martinique.

Note sur le Sieur BERNOUX : Des recherches sur les instituteurs de St-Omer, lors de la Révolution, m’avaient amené à m’intéresser à un Antoine BERNOUX et à découvrir qu’il y avait deux Antoine BERNOUX, qui étaient frères et originaires de Jouhe, département du Jura. Celui qui est mentionné dans la lettre ci-dessus était le plus âgé. En 1792, il était membre de la Société Populaire de St-Omer. Il avait alors pour profession négociant. L’indication ci-dessus sur le lieu de décès m’a permis de retrouver l’acte de décès sur les registres de Dunkerque : le 6 septembre 1813.

Les informations sur les BERNOUX nous amènent à l’hypothèse suivante : le ‘Mout’, lieu de naissance de Nicolas HUET pourrait être en fait Mouthe, une commune du Jura.

Parmi les travaux en cours, il y a de nouvelles recherches dans les relevés par Charles DE WITTE du cartulaire de St-Bertin

  http://bibliotheque-numerique.bibliotheque-agglo-stomer.fr/

Je recopie actuellement les actes relatifs à Herbelles, pour tenter de remonter certaines branches de ma généalogie. Dans l’un des actes recopiés, datant de 1499, je viens de trouver un Hotinet ALHOIE, demeurant à Pihem. Or, je venais de mettre à jour une fiche que j’avais établie sur les ALHOY en annexant à ma fiche toutes les informations dont je disposais sur les ALHOY vivant au 16ème siècle dans la région de St-Omer. Et, il n’y avait pas ce Hotinet.

Il me faut maintenant mettre à jour cette fiche

http://bchovaux.fr/Noms/62-ALHOY.pdf