Billet d’humeur

Toutes les semaines, des alertes Geneanet me signalent des ancêtres supplémentaires. En fait, il s’agit d’erreurs consciencieusement recopiées par des internautes. L’une de ces erreurs concerne les parents d’Anthoinette ALEXANDRE, la femme de Raul (Roland) ALEXANDRE, prénommé à tort Pierre. Dans les recherches que j’ai effectuées dans différents centres d’archives, j’ai trouvé quelques actes concernant Anthoinette ; mais aucun ne m’a permis d’établir la filiation d’Anthoinette. Certains lui ont attribué comme père un Guillaume DELEPOUVE. J’ai tenté sans succès d’obtenir un justificatif auprès de la première personne ayant diffusé l’information sur le Net ; mais cette personne ne se rappelait pas de l’origine de la donnée. Comme, il y a des contrats de mariage mentionnant un Guillaume DELEPOUVE de Herbelles, je suppose que un généalogiste en aurait déduit qu’Antoinette était fille de Guillaume ; mais, dans les centièmes de 1569, maintenant consultables sur le site numérique des Archives départementales du PdC, outre Raul ALEXANDRE, il y a, à Herbelles, deux DELEPOUVE, Guillaume et Philippe, et dans les environs un certain nombre de DELEPOUVE. Il y a quelques temps, j’ai vu apparaître Anthoinette, fille de Guillaume et de Marie LELAID. Or, il y a un couple Guillaume DELEPOUVE x Marie LELAID, non pas au 16ème, mais au 17ème siècle. Et, maintenant, il y a plus d’une trentaine de sites Internet reproduisant cette filiation. Et, cette semaine, sur un site collectionnant plus de 200 000 personnes, j’ai vu cette erreur, que je suppose résulter d’un mauvais copier-coller, à nouveau reproduite…

La fréquence d’une donnée sur Internet ne peut être considérée comme une preuve de sa validité. Lorsqu’une alerte Geneanet est susceptible de me faire découvrir un nouvel ancêtre et si la source indiquée n’est pas suffisante pour vérifier l’information, je prends contact avec celui qui a déposé sur Internet la donnée.