Une nouvelle hypothèse sur Anne DELALEAU, femme de Jacques GRIMBERT

Actuellement, je travaille sur les GRIMBERT, ce qui m’a amené à parcourir les BMS de Lillers sur le site des Archives Départementales et à découvrir l’acte ci-dessous.

 

(Archives Départementales du Pas-de-Calais – 5 MIR 516/1 – vue 37)

 

J’avais supposé qu’Anne DELALEAU, qui, en 1625, se maria à Rebecques avec Jacques GRIMBERT, =était fille de Nicolas et petite-fille de Melchior et, là, je découvrais une Anne, qui, en 1625, aurait 26 ans. Compte-tenu que les GRIMBERT étaient originaires de Lillers, ce pouvait être la femme de Jacques. Cette découverte m’a amené à regardé les documents que j’avais sur les De BONNIERES, qui étaient alliés aux DELALEAU. Melchior l’Ainé avait une fille, Jehanne, qui épousa Jehan DE BONNIERES et trois fils, Nicolas, Melchior et Hugues. D’où une nouvelle hypothèse, à savoir Nicolas, oncle d’Anne et non père.

Je n’ai pu décrypter que le prénom de la mère d’Anne : Sainct(e). Pour le nom, ce pourrait être BOUXAN ; mais le seul patronyme proche qui apparaît dans les BMS, c’est BOUXIN (cf. l’acte de baptême en date du 8 avril 1601 de Nicolas, fils d’Anthoine DE … et de Jenne PEPPIN, parrain : Nicolas BOUXIN , marraine Isabelle GRIMBERT – vue 44).

Il se pourrait qu’il y ait plus d’une petite fille de Melchior l’Ainé qui se nomment Anne DELALEAU. Etant les lacunes des registres BMS et l’absence d’actes notariés, il faut être prudent. Toutefois, étant donné que le baptême avait lieu à Lillers, il devait exister une relation entre les deux familles, les GRIMBERT et les DELALEAU, d’où le mariage à Rebecques.

 

J’ai regardé Geneanet. Evidemment, ma nouvelle hypothèse n’apparaît pas. Ce qui m’a surpris est le nombre d’occurrences d’Anne DELALEAU, ‘fille de Nicolas’. Sur la plupart des sites, elle serait née en 1607. Or, l’acte de sépulture d’Anne

ne donne pas l’âge, à son décès… Idem pour l’acte de mariage en 1625, à Rebecques.

 

PS Si des lecteurs de ce blog ont des éléments sur la femme de Melchior DELALEAU et son patronyme exact, merci de me les communiquer.

LES SENECHAL (suite)

Jeudi, je suis retourné aux Archives Départementales du Nord consulter des documents de l’abbaye d’Anvin. J’ai pu trouver quelques pièces ; mais, je n’ai pu trouver la filiation d’Isaac. J’ai, toutefois, trouvé un autre Isaac à Hinges.

 

 

 

Le registre datait des années 1430. Les SENECHAL étaient présents à Hinges au début du 15ème siècle. Une hypothèse, comme que j’ai vue sur un forum Internet de généalogie, à savoir le rattachement des SENECHAL à une famille Le SENECHAL d’Amiens, me paraît à exclure.

Ci-dessous, les notes que j’ai prises.

1H909 -17/2/1615

  • Hoirs de Betremieuette DU RIETZ, veuve de + Jean SENESCHAL, séant à la Haiguerie
  • Isabeau d’ABOING, veuve du Sr de Warnes
  • Jean SENECHAL dit L…
  • Jean SENECHAL Varlo
  • La veuve Estienne SENECHAL
  • Anthoine SENECHAL, fils de la veuve Estienne SENECHAL
  • Les hoirs Jean SENECHAL

1H986 12/9/1575

  • La dîme des dits lieux de Wendin et de Hinges consiste en 6 monts, dont un sieur de Warnes et trois à l’abbaye d’Anzin

1H1366 – 1632

  • François SENECHAL, demt à Hinges  relief suite au trépas d’Antoinette HANNEDOUCHE, veuve d’Estienne SENECHAL
  • Antoine DELEFOSSE à cause de Marie SENECHAL
  • Adrienne, fille de feu Estienne SENECHAL
  • Jehan de La RIVIERE, Sr de Romblay

1H1661 – 1603

  • Estienne SENENESCHAL x Antoinette HANNEDOUCHE

1H1360 – 1597 / 1599

  • Anthoine HANNEDOUCHE, fils de Laurent SE ?ESCHAL
  • Phles SENESCHAL, demt à Gonnehem, hoir de Siméon SENESCHAL
  • Antoine SENESCHAL, par achat de Fremin, son frère
  • Antoine DELEFOSSE à cause de Marie SENECHAL, fille de Phles
  • Antoine, fils de Toussant
  • Anne SENESCHAL, veuve de Gilles SENESCHAL
  • Jean SENESCHAL, au nom de ses enfants Bertrand, Valentin, Isabeau et Estienne suite au trépas de Françoise DESCHIENS, leur mère.

1H1359 – 1593

  • Le Couroy Anne et Jehenne SENESCHAL
  • Jacques SENESCHAL

1H1358 – 1588

  • Le Couroy – Jehan x Françoise DESCHIENS e Anne SENESCHAL, veuve de Gilles SENESCHAL
  • Nicolle et Chrestienne SENESCHAL, suite au trépas de Bauduin SENESCHAL
  • Phles SENESCHAL, demeurant à Gonnehem
  • Antoine SENESCHAL dit Perdu demt à Hinges

1H1351 – 1430

  • Pierre SENESCHAL
  • Isaq SENESCHAL, fils de Jacquemart
  • Jacques et Jehenne SENESCHAL, enfants de Jacquemart

Les SENESCHAL (suite)

En effectuant des recherches sur les fiefs aux Archives Départementales, je suis tombé un document qui m’a intéressé, le rapport de dénombrement du fiel le Rombly, datant de 1573.. Il mentionnait des SENECHAL, dont un Isaacq et j’ai entrepris de le relever et de tenter d’identifier les personnes citées.

http://bchovaux.fr/Divers/Romblay.pdf

Le rapport de dénombrement ayant été établi juste après les registres de centièmes de 1569, une étude comparative avec le contenu de ces registres s’imposait, surtout que je suis actuellement en train de travailler sur les registres du Lillerois.

Le rapport de dénombrement mentionnait les hoirs d’un prêtre, Isaacq SENECHAL. Une première recherche ne m’a pas permis de trouver une trace de cet Isaacq et de déterminer s’il y avait un lien de parenté avec mon ancêtre Isaac SENECHAL La recherche sur Geneanet n’a rien donné. Par contre, figurent sur Internet quelques ascendances de mon ancêtre, qui m’ont toujours laissé dubitatif, dont

1. Isaac x Jeanne FLAGEOLET

2. Crespin SENECHAL x Françoise de WARLINCOURT

4. Pierre SENECHAL x Anne de WARLINCOURT0

Des variante

1. Isaac x Jeanne FLAGEOLET

2. Crespin SENECHAL

4. Crespin SENECHAL x Françoise de WARLINCOURT

8. Pierre SENECHAL x N de WARLINCOURT

1. Isaac

2. Jehan dit Varlot SENESCHAL x Bethremiette DU RIETZ

3. N SENESCHAL x N WARLINCOURT

4. …

 

Aucune source n’est indiquée sur l’existence de Crespin. Par contre, la dernière généalogie s’appuie sur un relevé par Didier BOUQUET de contrats de mariage issus du Gros des Notaires de Béthune.

http://didier.bouquet.pagesperso-orange.fr/1J1420_1.htm

 

1 – AD PDC 1J1420 – 9/7/1551 – Contrat de Mariage

  • Jehan LERICHE l’aîné, (…)
  • Maître Pierre DE WARLINCOURT marchand, Demoiselle Simone BERON sa femme et Philippote DE WARLINCOURT leur fille à marier demeurant en la ville de BETHUNE, assistée de Guillaume DE WARLINCOURT prêtre, Sire Jehan DE WARLINCOURT nepveu dudit Maître Pierre, Maître Jehan DELEHAYE chanoine dudit Saint Bétremieu, Sire Hugues SENESCHAL, Jehan LE REVERSÉ et autres leurs parents et amis (on cite Jehan DE LICQUES Seigneur d’Allennes et son fils aîné Jehan).

(…)

6 – AD PDC 1J1420 – 6/7/1579 – Contrat de Mariage

  • Jentien DAIX (…)
  • Anne DE WARLINCOURT fille de feu Maître Pierre et Simone BERON demeurant à BETHUNE assistée de Guillaume DE WARLINCOURT marchand naguère échevin de la ville de BETHUNE son frère, Louis ROCHE marchand son beau-frère, Demoiselle Philippote DE WARLINCOURT veuve de Jean LERICHE sa soeur, Jehan DE WARLINCOURT son cousin germain, Jehan DE FONTAINE son cousin à cause de sa femme, Hugues SENESCHAL prêtre chapelain en l’église de Saint Vaast de BETHUNE son parrain et cousin, Maître Florent COURONNEL écuyer licencié es loix premier échevin de BETHUNE son parrain à cause de feue Catherine BONTEMPS qui fut sa femme sa marraine (elle apporte aussi 2000 florins).

Le couple Jehan dit Varlot SENESCHAL x Bethremiette DU RIETZ apparaît dans les centièmes de 1569 ; mais il n’est pas élément justifiant le lien avec Isaac. Et le seul élément est que Sire Hugues SENECHAL est cousin de Philippote et Anne de WALINCOURT (il n’est pas précisé cousin germain comme indiqué pour Jehan de WARLINCOURT).

Le nombre de SENESCHAL figurant dans les centièmes ne permet pas de déduire le lien entre Jehan dit Varlot et Isaac. A noter toutefois qu’à Hinges, Sire Hugues SENECHAL, prêtre à Béthune, loue une parcelle de terre à la veuve de Jehan dit Varlot

Les LESUR du Lillérois

Je travaille actuellement sur les branches de ma généalogie dont les racines sont dans le Lillérois ou les alentours. Parmi ces branches, il y a les LESUR. A partir d’actes BMS, j’ai pu remonter à Jean et Catherine LESUR, pour lesquels j’avais trouvé deux actes de mariages en 1637 à Calonne-sur-la Lys. Ces actes ne sont pas filiatifs ; mais, à partir des témoins cités dans les deux actes, j’ai été amené à supposer qu’ils étaient frère et sœur que leurs parents étaient Nicolas LESUR et Jeanne BLARY . Il y a, en effet, sur les registres de Calonne, qui comportent malheureusement quelques lacunes, un acte de baptême d’un Jean LESUR, fils de Nicolas et de Jeanne BLARY.

Sur Geneanet, des données complémentaires apparaissent  dans une quarantaine de bases, à savoir que Nicolas est fils de Georges et de Catherine COCLE, cette dernière descendant d’une famille mervilloise. Aucune source justifiant la filiation de Nicolas n’est toutefois citée. En poursuivant les recherches sur Geneanet, j’ai constaté qu’un second mariage était cité pour Nicolas. Il se serait remarié avec une Marie JUBERT ; mais, aucune date n’était indiquée. Et, toujours sur Geneanet, j’ai trouvé un enfant du couple avec la date et le lieu du baptême, Floris, né le 23/12/1617 à Merville.

Pour vérifier, je suis allé sur le site des Archives Départementales du Nord consulter l’acte : Floris était un entant naturel né d’une ‘fornication’ entre Marie JUBERT et un Nicolas LESUR. Et, il était précisé que Nicolas était un jeune homme à marier, fils de George LESUR . Etant donné cet acte, il me paraît étonnant que ce Nicolas soit celui qui était marié à Jeanne BLARY.

Déterminer qui a établi le lien entre Nicolas LESUR de Calonne et George LESUR de St-Venant n’est pas évident, étant donné le nombre de copies de la filiation effectuées à ce jour.

A noter aussi qu’il y avait aussi, à la même époque, un Nicolas LESUR à Robecq, marié à une Marie (DE) LE MAIRE, et qui a eu deux enfants, Jacques et Nicolas, en 1602 et 1608.

Un lien existe peut-être entre tous ces LESUR : dans les registres des centièmes de 1569 de l’Artois , figurent quatre LESUR, trois à St-Venant ; Charles, Jehan et Dannel, et un second Jehan à Robecq. Ce n’est toutefois pas évident, vu le nombre d’occurrence du patronyme dans les centièmes de 1569 (ma généalogie comporte actuellement cinq branches distinctes). LESUR est , en effet, un patronyme issu d’un nom de métier (le cordonnier ?) ou d’un sobriquet (le sieur, le seigneur).

Les parents de Barbe SENECHAL

La semaine dernière, j’ai été amené à consulter l’acte de baptême de Barbe SENECHAL, née en 1617 à Chocques. Après la mise en ligne des registres BMS par les Archives Départementales, j’ai fait une copie des actes de ma généalogie, ce qui me permet d’accéder rapidement à un acte.

Sur l’acte, le nom était IVAIN et non FOUAN comme indiqué dans ma généalogie.

En fait, ce n’était pas la reproduction de l’acte original qui figurait sur mon ordinateur, mais celle issue d’une copie du registre faite à la fin du 17ème ou au 18ème siècle et dont la lecture est beaucoup plus facile. Et, je pouvais lire IVAIN, un patronyme encore porté en Artois (variantes : YVAIN, HIVIN,…) et qui figure dans les registre des centièmes de Lières et Liérette, un hameau de Lières.

(Sur Geneanet, il y avait 23 occurrences pour Marguerite FOUAN et aucune pour Marguerite IVAIN.)