LES DELEPOUVE (suite)

Je viens de terminer la mise à jour de la fiche sur les DELEPOUVE. Cette fois, au lieu de me limiter aux seules lignées de mon arbre généalogique, je me suis intéressé à l’ensemble des DELEPOUVE du 15ème au 18ème siècle. Pour les identifier, j’ai d’abord utilisé Geneanet en me limitant aux données vérifiables , c’est-à-dire comportant au moins une référence à un acte BMS vérifiable sur les sites en ligne. J’en ai vérifié un certain nombre : mais j’ai aussi fait confiance à des généalogistes dont je connais le sérieux des recherches et avec lesquels j’ai déjà correspondu. J’ai ensuite les relevés de BMS et ceux du Gros de Saint-Omer dont je disposais.

Cette recherche a conforté mon hypothèse sur l’origine géographique des DELEPOUVE, ou DELPOUVE, à savoir Remilly-Wirquin et la ferme d’en haut.

Il est toutefois impossible de relier toutes les branches étudiées. Avant les centièmes de 1569 qui permettent d’identifier toutes les familles d’Artois, hormis les communautés ou paroisses dont les registres ont disparu (Saint-Omer, Pihem, Roquetoire, …), il y a peu d’archives disponibles. Il y a toutefois les cueilloirs des archives du Chapitre de Saint-Omer dans lesquels l’on trouve beaucoup d’informations sur les DELEPOUVE de Cléty. Et quelques pièces du Cartulaire de l’abbaye Saint-Bertin relatifs à Herbelles (les archives de l’abbaye ont malheureusement été détruites lors de l’incendie des Archives Départementales du Pas-de-Calais durant la Grande Guerre).

Ce travail sur les DELEPOUVE est loin d’être terminé. Il y a encore des DELEPOUVE non rattachés, en particulier quelques-uns énumérés par Jean-François RAVAUT, dans son article sur les DELEPOUVE paru en 1997 dans les Dossiers Généalogiques du Comité d’Histoire du Haut Pays.

 

http://bchovaux.fr/Noms/62/DELEPOUVE.pdf