Variations graphiques : ALHOY

ALHOY est un patronyme qui comporte beaucoup de variantes. En travaillant sur une série que jusqu’à présent je n’avais fait que survoler, les registres de la Bourse Commune du Chapitre de St-Omer (Bibliothèque de St-Omer – dépôt des Archives Départementales du Pas-de-Calais – série 2G), je viens de trouver une nouvelle graphie : DE LE HOYE dans la section ‘Recettes à Pihen ‘du registre de 1492. En 1494, au lieu de Guido DE LE HOYE, il est écrit Guido ALLEHOYE (Guido = Guy – les registres sont en latin).

ALHOY serait-il comme DE LE POUVE d’origine toponymique ?

Recherches sur les QUENIVET

Après avoir trouvé l’acte de baptême de Jean François QUENIVET (voir article précédent), j’ai rédigé une fiche sur les QUENIVET que j’ai mise sur mon site. Ci-dessous le lien à cette fiche :

http://bchovaux.fr/Noms/62-QUENIVET.pdf

En établissant cette fiche, j’ai trouvé la date de décès de mon Sosa Adrien François QUENIVET, moins de de deux mois après celle de sa femme. La donnée figurait sur un relevé que j’avais fait de l’état-civil de Racquinghem, et aussi sur le site Geneanet d’une cousine (il n’y a pas que des erreurs sur Geneanet !).

Après cette fiche, l’ai voulu procéder à une synthèse des données que j’avais sur les QUENIVET, qui m’a amené au résumé qui suit :

Une recherche sur les QUENIVET (*) dans les relevés du Gros des Notaires donne seulement une soixantaine d’occurrence. Il n’y pas de dispersion géographique : les principaux lieux qui apparaissent sont Roquetoire, Rincq et Clarques. Un acte de 1648 mentionne Pierre et Jan QUENIVET, enfants de Philippe et d’Hélène CARDON. Pierre est probablement celui qui est marié à Louise DE VIGNACOURT, fille de Jenne CAPPE. Son frère Jean était marié à Anne CAPPE, nièce de Jenne et donc cousine germaine de Louise DE VIGNACOURT.

Autres QUENIVET apparaissant dans les actes : Jean, bailli de Roquetoire, et sa sœur Adrienne, marié à Estienne CATILART, dont la fille Adrienne épouse en 1645 Jacques LARTISIEN. Un acte abimé, la reconnaissance 1660-145 fait apparaître un lien entre Jean COCUD, laboureur à Warnes, qui était marié à Marie THIRAN et qui serait veuve de Jean QUENIVET (le nom de l’épouse de Jean COCUD et le mot ‘veuve’ n’ont pu être relevés par Yves LEMAIRE et sont des déductions de notre part à partir des actes du Gros et des BMS de Rincq), Jacques LARTISIEN, mari d’Isabeau CATILLIART, Pierre QUENIVET et Anne CAPPE, veuve de Jean CATILLART. D’où l’hypothèse d’un lien entre les QUENIVET : Philippe, père de Pierre et de Jean, mari d’Anne CAPPE, Jean, bailli de Roquetoire, marié à Marie THIRAN et oncle d’Isabeau, seraient frères et fils d’un Jean QUENIVET, décédé avant 1619 et dont le nom est mentionné dans un cueilloir.

Deux Guillaume QUENIVET sont aussi cités dans des actes du Gros : le premier, dont l’épouse, Anthoinette LOUCHART s’est remarié à Franchois DURIETZ (transport 1640-7) et le second, dont la veuve, Jacqueline BOUDENEL, s’était remariée à Guillaume LEROY (Obligation 1668-96). Il pourrait s’agir du père et du fils. Et, en outre, sont mentionnés Philippe QUENIVET, jeune homme à marier, en 1640, de Rincq, et Nicolas QUENIVET, chaudronnier, sans autres informations permettant de les rattacher.

Les listes de mariage des paroisses Saint-Pierre et Notre Dame d’Aire donnent, entre 1611 et 1633, 4 mariages de QUENIVET, tous en la paroisse Saint-Pierre, le premier étant celui d’Adrien QUENIVET et de Marguerite HANNOTTE et ensuite, du côté homme, il n’y a plus de QUENIVET qui se marie , sauf en 1764, un Antoine, originaire de Rincq. A St-Martin, il y a plusieurs mariages QUENIVET, dont celui de Jean en 1607 avec Marie TYRAN et de Claude en 1628 avec Jeanne DELANNOY.

Sur Geneanet, ce sont les descendants des deux enfants de Philippe et d’Hélène CARDON qui dominent. Il y a toutefois la mention d’un Pierre François QUENIVET, chirurgien, qui se marie le 24/11/1718 à Marie Isabelle GOSSE à St-Pol. Sur l’acte de mariage retrouvé sur le site en ligne des AD 62, figurent les signatures de Cosme François et de Marie ANNE QUENIVET, témoins du contractant.

Dates de décès erronées…

Cette semaine, deux évènements dans mes recherches généalogiques :

Tout d’abord, une alerte Geneanet m’a signalé que mon père était décédé à l’âge de 78 ans… L a date indiquée n’était pas celle de son décès. J’ai aussitôt signalé l’erreur au propriétaire du site en lui demandant de supprimer cette date et aussi de faire disparaître de ses bases informatiques, dont Geneanet, toute information me concernant. Dans la réponse qu’il me donna, il m’indiqua avoir recopié cette date qui figurait sur un autre site informatique. En faisant une recherche sur Geneanet, j’ai, en effet, trouvé un second site où cette date figurait.

Les propriétaires de ces arbres n’ont pas de lien de parenté avec ma famille. Quel intérêt de recopier des informations sur ma famille ? Gonfler sa base généalogique (cela me fait penser à une fable de La Fontaine relative à une certaine grenouille). Un principe important en généalogie, comme dans d’autres domaines, c’est de vérifier une donnée avant de la publier. Certains prétendent qu’ils recopient pour aider d’autres généalogistes effectuant des recherches, alors que ces derniers sont aussi en mesure de consulter les sites dont sont issues les données recopiées. Résultat : il est difficile de retrouver la personne à l’origine d’une information pour lui demander ses sources. D’autre part, en recopiant, il y a toujours une probabilité de faire une erreur (voir ci-dessus l’exemple de la date de décès de mon père qui a pour origine une erreur de copie).

Ensuite, après avoir vu dans un fil de GenNPDC la mention de Pierre QUENIVET, j’ai voulu voir quel était son lien avec la branche QUENIVET de ma généalogie, ce qui m’a amené à rechercher dans les relevés du Gros des Notaires les actes relatifs aux QUENIVET. Il y en a plus d’une quarantaine. Et, je me suis aperçu que Jean QUENIVET, mari d’Anne CAPPE, avait été laboureur à Clarques. Je fis alors une recherche dans les BMS de Clarques (c’est aujourd’hui plus facile qu’au début de mes recherches avec le site Internet des AD), recherche qui m’a permis de découvrir la date du baptême de mon sosa Jean François QUENIVET.

Après avoir enregistré une copie de l’acte de baptême, j’ai entré la nouvelle donnée dans ma base Geneanet. Puis, j’ai regardé si la donnée, qui ne figurait pas dans le relevé des BMS de Clarques, qui m’avait jusqu’à présent été très utile pour mes recherches, était présente dans des bases généalogiques d’Internet. Je ne l’ai pas trouvée… Par contre, alors qu’en 1729, d’après l’acte de mariage de son fils Adrien François, il était déjà mort, il est indiqué qu’il est décédé le 10/10/1758 (confusion entre deux Jean François !).

Les PIGACHE – Wizernes

Après Herbelles, je regarde Wizernes en m’intéressant plus particulièrement aux PIGACHE. Dans les rentes créées par Georges DE HAMERICOURT pour son collège des Pauvres de St-Bertin, j’ai trouvé un acte intéressant concernant Claude DU LIMON, escuier, Sr de Wizernes, et dans lesquels sont déclarés 36 biens situés à Wizernes. Outre quelques toponymes, l’acte donne les noms des tenanciers dont les terres sont limitrophes de ces biens. Ci-dessous deux extraits de cet acte, le préambule et l’énumération des biens gagés (*)

 

Claude DU LIMON … 35 livres de rente en Wizernes

Sachent tous que par devant Baptiste GRISEL, aman pour messeigneurs de Saint-Bertin en leur terre et seigneurie de Wizernes en présences de Jehan DE THIENBRONNE, Guillame DU CHOCQUEL, Jullien TRICQUET, Pierre PIGACHE et Baudin PIGACHE, tous échevins de la dite seigneurie, ce jour d’hui 20ème jour du mois d’août 1561, comparurent personnellement Claude DU LIMON, escuier, Sr du dit lieu, et Damoiselle Marie DE RACQUINGHEM, sa femme, fille unique et seule héritière de défunt Pierres DE RAQUINGHEM, et ont reconnu, la dite femme ad ce suffisamment autorisée de son dit mari, laquelle … elle a pris en elle et reçu pour agréable comme elle a déclaré, que pour subvenir à leurs affaires urgentes … pour eux décharger de la somme de 28 livres 10 sols de reste à laquelle ils sont soumis et obligés vers Jehan THIBAULT, bourgeois et marchand de la ville de St-Omer au rachat du denier douze et moyennant la somme de 700 florins, de 40 gros Flandre chacun florin, qu’ils ont reçu comptant de Révérend Père en Dieu, Monseigneur Guérard DE HAMERICOURT, abbé de l’église et abbaye de St-Bertin en St-Omer, (…)

 

(…) les manoirs, jardins, prés, pâtures, terres et héritages en particulier ci-après déclarés

  • Et prime, un enclos et pâturages, nommé le Zudlocles, de l’acquisition dudit feu Pierres DE RACQUINGHEM, qu’il a fait à plusieurs personnes, contenant 4 mesures 30,5 verges, sans toucher à 24 verges appartenant à la Table des Pauvres, 27 verges aux hoirs CANTELLEU et 6 verges à Thomas LIOT qui sont enclavées audit enclos en plusieurs parties listant nord à la petite rivière qui mène du Cocquel à Helfaut, aboutant est aux hoirs Pierre BEULE, Jacques LE ZOMERE et autres, dont i y a une grande partie du lez ouest tenue de … COLLIN et du lez est tenue du … (Denel BERGHE ?)
  • Item un petit pré vers Hallines contenant 4 verges venant des hoirs
    Marye PIGACHE et de Jacques NIEUWELET, listant sud à Monsieur DU VROLANT, nord au pat qui mène de Wizernes à Hallines, aboutant sud et ouest à la Seigneurie de Hallines et aux hoirs Jacques PIGACHE.
  • Item un autre petit pré plus bas venant comme dessus et de Clay DE HOLZ contenant 70 verges, dont il y en a 16 verges de fief à le liste du bas, listant nord au past sud au fief des hoirs Martin LE GRAND, ouest auxdits héritiers Jacques PIGACHE et est au fief (blanc) DE HOLZ
  • Item un autre petit pré gisant entre 2 autres, venant tant de Pierre HANEN que des hoirs Leurens DANEL et autres contenant en tout 6 quartiers 4 verges, listant nord à la Grande Rivière, sud à la Petite Rivière, aboutant ouest en pointe à la place du moulin du Cocquel et à Thomas LIOT.
  • Item 5 mesures de terre gisant en Locfenes en 2 pièces, l’une listant est à Jehan OGIER, ouest à Pierre PIGACHE et à l’Eschache sud au Pat ( ?), nord au chemin qui mène de Wizernes à Hallines et autres, l’autre plus ouest, tenant est à Thomas LIOT et Vincent FOLZ, ouest à Jehan OGIER, sud au Pat et nord au chemin, dont il y a 3 mesures 10 verges tenues de l’Aumône de St-Bertin, qui doivent (…)
  • Item 9 verges qui sont plus vers Hallines listant ouest à la seigneurie de Hallines, est à la Chappelle, de St-Omer, aboutant sud au pat, Nord à Adam PALLART.
  • Item 28 verges au courtil listant ouest à Jehan OGIER, est à Monsieur du VROLANT, aboutant sud au chemin qui mène de Wizernes à Hallines, listant ouest nord à un croc.
  • Item 1 mesure dessus lesdites 28 verges venant de Jacques CHAPPE listant est à Monsieur DU VROLANT, ouest à Jehan OGIER, aboutant sur Sud sur un croc nord au chemin qui mène d’Esquerdes à Arques.
  • Item 0,5 mesure de terre gisant sur le chemin de Le Couppe venant des hoirs VIDALAINE, listant sud aux terres de St-Bertin et autres, nord aux hoirs Jehan LE WINTRE, aboutant est au chemin de Le Couppe er ouest à Jehan OGIER.
  • Item 3 quartiers plus est, venant de Jacques CAIER, tenant est à Pasquier PIGACHE, ouest à Clay ERNOLD, nord à Thomas LIOT et à Jehan OGIER, sud à l’Eglise de Wizernes et autres.
  • Item 0,5 mesure au plus près venant comme dessus, listant est à Me Thomas LIOT, ouest à l’Eglise de Wizernes et autres, aboutant sud à la terre de St-Bertin, nord au dit Pasquier et autres.
  • Item 0,5 mesure venant comme dessus gisant dessus la maison Michiel HERBAULT, nommé le Tich venant de Barbe BRUSSET, listant nord à Claude Andrieu, aboutant est à Guillaume NIEUVERLET, ouest à Thomas LIOT et autres.
  • Item 3 quartiers de terre gisant à l’ouest de la Verde Voie, venant des hoirs Maroye PIGACHE, listant nord aux hoirs (blanc), sud à Robert DE LE VINQUE, aboutant est à St-Bertin et ouest à l’est de la Verde Voye
  • Item 0,8333 mesure gisant dessus la Maladrie, à savoir 0,5 mesures venant des hoirs Pierre PIGACHE et le reste de hoirs Jehan DANEL, listant ouest à Thomas LIOT, est à Bacq LE FEBVRE, aboutant sud à Guillaume NIEUWERLET, nord à Monsieur du VROLANT
  • Item 5 quartiers joignant listant sud et nord aux hoirs David DU VAL, aboutant ouest à Thomas LIOT, est à Le Charité du Gondardenghes et à la mesure ci-dessus, venant de Robert HOYBANCQ
  • Item 12 verges de terre séant sous le mont de Helfaut tenant ouest et nord aux héritiers David DU VAL, sud au chemin du Mont.
  • Item 0,5 mesure nommé l’Estiennieche listant ouest aux hoirs Marcq PIGACHE, aboutant est au fief Jehan THIBAULT, nord au Sr de Helfaut et au Large Pat.
  • Item 3 quartiers venant comme dessus gisant à Lisemberch listant nord aux hoirs Marcquet PIGACHE, aboutant ouest aux hoirs David DU VAL, tenat de sud à St-Bertin.
  • Item une pièce de terre contenant 8 mesures qui devaient être en 3 pièces et à présent en une pièce dont les … (cavains ?) et haies gâtent 6 quartiers, listant est au mont de Helfaut ouest au fief Jehan OGIER et autres par encoche, aboutant nord à la terre de St-Bertin et au chemin qui mène de Wizernes à Pihem, sud à la seigneurie de Helfaut ou chapitre de St-Omer.
  • Item un petit pré qui devait être amazé et appartenait à Michiel DE LE COUPPE contenant (blanc) ou environ tenu du fief Sire COELLIN, listant nord à Me Thomas LIOT, sud et aboutant ouest à ma terre que je tiens à Monsieur du REULZ et est à le ….
  • Item à cause de la chapelle sur le marché de St-Omer, venant de Jehan PIGACHE, je tiens 24 verges de terre gisant en Loctenes vers Hallines listant ouest à moi comparant et autres est aux hoirs Catherine DANEL, aboutant nord au chemin qui mène de Wizernes à Hallines et sud à une autre sente
  • Item 10 mesures de terres qui furent au Sr du VROLANT gisant dessus Langlette listant sud à Jehan OGIER, nord aux hoirs George PIPPELART, aboutant est à l’Est Verde Voye
  • Item 3 quartiers de terre venant comme dessus gisant au Cortil, listant ouest à Pierre DE RACQUINGHEM, est aux hoirs Jehan DE POIX, aboutant sud au chemin qui mène de Wizernes à Hallines et nord audit comparant
  • Item 1 mesure venant comme dessus gisant plus haut listant ouest à la dite terre desdits comparants, est à St-Bertin, aboutant nord au chemin qui mène d’Esquerdes à Blendecques, sud à la terre de l’Eglise de Wizernes
  • Item 27 verges de pâturage gisant au jardin et manoir des veuve et hoirs Jacques PRUVOST, et hoirs Jacques PRUVOST, listant ouest à la terre des dits comparants, aboutant sud à la rue du Chocquel, nord à une sente
  • Item 5 mesures de terre gisant au Btuccpidt, venant comme dessus tenant ouest à Jehan DESMARRAIS et aux hoirs Maroye BOURSIER, sud aux hoirs Clay DARTHE et d’autre bout nord à ce qui est connu de St-Bertin,
  • Item 1,5 mesure gisant à l’est Verde Voye listant ouest à icelle voie est et aboutant nord à St-Bertin, sud à David DU VAL et à Thomas LIOT.
  • Item 7 quartiers dessus Hallines listant sud au chemin qui mène d’Esquerdes à Blendecques, nord à St-Bertin, et est aux hoirs Jehan LE …ERRE
  • Item 2,5 mesures au Biseral, au-dessus le Thil listant ouest à St-Bertin, est à Gilles PEPPIN à cause de sa femme, aboutant sud aux terres desdits comparants et autres, nord auxdits de St-Bertin.
  • Item 1 mesure de terre gisant au Harp (ou Hay ?) listant sud à St-Bertin, nord aux hoirs Pasquier PIGACHE, aboutant est à la Terre de l’Eglise et passé le chemin qui mène de Wizernes à St-Omer qui se mène de Wizernes à St-Omer.
  • Item 3 mesures de pré gisant vers Hallines tenant sud et est à la Rivière qui flue de Hallines à Wizernes, ouest au Sr de Coubronne de Lisle, nord auxdits comparants et autres.
  • Item 7 verges de pré gisant près des dites 3 mesures, listant ouest aux hoirs Jehan DE HEGHES, est aux hoirs Jacques PIGACHE, aboutant sud auxdites 3 mesures, nord à la piedsente sui mène de Wizernes à Hallines.
  • Item 44 verges de terre gisant au Chocquel enclavé en certain fief que le dit comparant tient su Sr de Bienneques, listant sud et nord et aboutant ouest audit fief qui se nomme Le Blocq, est à la rue du Chocquel.
  • Item 12 verges de pré gisant en petits prés vers Hallines, listant est aux hoirs Vincent FOLZ, ouest aux hoirs Martin LE GRAND, aboutant sud auxdits et Nord au Pat.
  • Item 2,5 mesures dessous Volspit, listant nord à le terre de l’eglise de Hallines, sud aux hoirs Martin LE GRAND, ouest à la Verde Voie, est auxdits de St-Bertin.
  • Et 6 quartiers sous le chemin d’Esquerdes, listant ouest et est auxdits de St-Bertin et autres, aboutant sud et nord auxdits.

Tous lesquels manoirs, prés, pâtures, jardins, terres et héritages ci-dessus déclarés, ainsi que le tout se comprend et s’étend, tenus et mouvants de cette seigneurie, lesdits comparants, ladite femme autorisée comme dessus, l’un pour l’autre, et chacun d’eux pour le tout, ont iceux mis et rapportés en nos mains (…)

 

Commentaires

Deux seigneurs apparaissent pour Wizernes dans cet acte, l abbé et les moines de St-Bertin, dont dépendent les officiers et échevins devant lesquels l’acte est étable, et Claude DU LIMON, Sr du dit lieu. Dans ses ‘Notes pour servit à la Statistique Féodale dans l’étendue de l’ancien Bailliage et de l’Arrondissement de Saint-Omer’ (Tome second), Justin DE PAS ne fait pas apparaître l’abbaye et Claude DU LIMON. Il indique qu’une seigneurie vicomtière dépendant du seigneur de Biencques prenait le nom de seigneurie de Wizernes. Autre fief : la Mayeurie de Wizernes. Et, dans une note, il mentionne que, dans un rapport de dénombrement du comte de Blendecques qui revendique la Terre et seigneurie de Wizernes qui s’étend dans tout le village et terroir de Wizernes, il est précisé qu’en1497, elle était tenue en deux fiefs, dont l’un appartenait à Philippes DE LOMPREY, fief vendu en 1538 par Jenne DE BAILLEUL, dame douairière de Morbecques, pour et au profit de Pierre DE RACQUINGHEM.

Marie DE RACQUINGHEM, fille de feu Pierre et de Lamberte LESCUIER, s’est mariée à Claude DE LIMON en 1560 (Gros des Notaires de St-Omer, Cm du 02/12/1560 – relevé de Philippe DERIEUX), neuf mois avant la signature de l’acte ci-dessus.

Parmi les échevins, devant lesquels l’acte est établi, deux PIGACHE :

  1. Pierre PIGACHE
  2. Baudin PIGACHE

Parmi les biens, plusieurs viennent de

  1. Jehan PIGACHE
  2. Les hoirs de Marie PIGACHE
  3. Les hoirs de Pierre PIGACHE.

Quant aux voisins de Claude DU LIMON et de sa femme, apparaissent

  1. Les hoirs de Jacques PIGACHE
  2. Les hoirs de Marcq (et/ou Marcquet ?) PIGACHE
  3. Les hoirs de Pasquier PIGACHE
  4. Les hoirs de Pierre PIGACHE
  5. Bauldin PIGACHE
  6. Pasquier PIGACHE

 

Etablir la filiation de Pierre PIGACHE, mon Sosa présumé 28776 (**), et de Nicolle MARISSAL, sa femme (***), n’est donc pas évident.

 

* Il n’est pas certain que ce soit la totalité des biens détenus pas le couple.

** Une hypothèse avancée par Pierre DAUDRUY et Henri LORGE dans leur ouvrage, ‘Les Familles Anciennes de l’Audomarois’ (les auteurs écrivent en effet pour Pierre PIGACHE, ‘il est peut-être le père …’).

*** Et non Noémie, comme dans un certain nombre de généalogies d’Internet.

 

Recherches sur Herbelles

Sur le site de la Bibliothèque de St-Omer, il est possible de consulter le Grand Cartulaire de St-Bertin un manuscrit de Charles DEWITTE qui a retranscrit quelques chartes. Parmi les actes, se trouvent un certain nombre relatifs à des seigneuries et possessions de l’abbaye de St-Bertin, dont Herbelles, Quelmes, Roquetoire et Wizernes. Pour mieux étudier certaines familles de Herbelles, j’ai recherché ceux relatifs à cette seigneurie et ai recopié les transcriptions de la plupart des actes, et pour en faciliter la lecture, ai modernisé le texte. J’ai aussi repris d’autres travaux sur Herbelles, une copie des centièmes et des relevés d’autres manuscrits, dont une compilation de rentes du collège des Pauvres de St-Bertin, créé par Gérard de HAMERICOURT, abbé de St-Bertin, devenu évêque de St-Omer après la destruction de la ville de Thérouanne et le démantèlement du diocèse du même nom.

A la différence des cueilloirs et comptes des chanoines de St-Omer, il n’y a pas suffisamment d’informations pour reconstituer des arbres généalogiques. C’est toutefois à partir d’une reconnaissance que j’ai pu remonter l’ascendance de mon ancêtre Jean DUPLOUY, de Pihem, et qui était marié à Marie THIBAULT. Ses ancêtres étaient de Herbelles, comme quelques-uns de mes ancêtres, dont Raul ALEXANDRE.

Dans ces actes, des patronymes reviennent très souvent comme DAVARY, DANIN, DU PLOICH,… Du fait des héritages, certaines propriétés se sont morcelées au fil des années. Il apparaît toutefois des actes indiquant que le propriétaire est obligé de vendre pour ne plus être harcelé par ses créanciers.

Pour certains patronymes, il y a peu d’occurrences. C’est le cas de celui de Raul ALEXANDRE pour lequel j’ai seulement la mention des hoirs d’Adam ALEXANDRE (1464-1473) et de sire Marant ALEXANDRE (1499), probablement un prêtre. D’après les travaux sur les terriers de Pihem et de Cléty, ainsi que sur et les comptes du Camp De Le Court, le père de Raul ALEXANDRE résidait à Biencques ou à Cléty, d’où l’hypothèse que Raul se soit établi dans la paroisse de Herbelles, suite à son mariage avec Anthoinette DELEPOUVE (*). Dans les centièmes de 1569, trois DELEPOUVE figurent dans le registre de Herbelles, Guillaume, Philippe et Péronne, veuve de Pierre DUPLOUY. Dans des actes antérieurs, il est fait mention des hoirs de Jehan DELEPOUVE, dit Varlet (1560). Antoinette serait peut-être sœur des trois DELEPOUVE des centièmes et une héritière de Jehan DELEPOUVE dit Varlet. Elle pourrait aussi descendre de Pierre DELEPOUVE, homme cotier de la seigneurie de la Trésorerie de Thérouanne.

Ci-dessous le lien regroupant les documents sur Herbelles.

http://bchovaux.fr/Lieux/Divers/Herbelles.pdf

° Dans de nombreuses généalogies publiées sur Internet, Antoinette est présentée comme fille de Guillaume ; mais, aucun justificatif n’est donné et, dans toutes les archives qu’à ce jour, j’ai consultées, je n’ai rien trouvé sur la filiation. Dans quelques-unes de ces généalogies, il est aussi indiqué qu’elle est fille de Marie LELAID. Or, parmi mes ancêtres, il y a une Marie LELAID qui épousa un Guillaume DELEPOUVE en 1688, soit un siècle après le décès de Raul, le mari d’Antoinette…