Bernard CHOVAUX

Recherches en Artois, Flandres et Picardie

 

L’Audomarois

 

C’est à Saint-Omer que je suis né en 1947. Mon père était alors directeur de l’école des garçons de Lyzel, l’un des deux faubourgs de la ville. En 1959, mon père se faisait muter à Lillers et je quittai Saint-Omer. J’y suis revenu pour mes recherches généalogiques et, à l’approche de la retraite, j’ai pensé que ce ne serait pas désagréable de terminer mes jours dans ma ville natale. Trois ans avant la retraite, j’emménageai donc à Saint-Omer. Je travaillais alors à Lille ; mais, le temps de déplacement domicile-travail était moindre que celui de nombreux habitants de la région parisienne où j’ai passé la plus grande partie de ma carrière professionnelle. Habiter Saint-Omer facilite donc ma recherche en Audomarois.

 

A la Bibliothèque de Saint-Omer, outre les archives communales, sont conservés deux dépôts des Archives Départementales du Pas-de-Calais très utiles pour les recherches généalogique et l’histoire local : le Gros des Notaires de Saint-Omer (série 4E5) et le fonds du Chapitre de Saint-Omer (Série 2G).

 

Le Gros de Saint-Omer

C’est aux Archives Départementales du Pas-de-Calais que j’ai appris qu’à la Bibliothèque de Saint-Omer, il était possible de consulter des contrats de mariage. J’étais alors bloqué sur l’ascendance de Liévin CADART, de Merck-Saint-Liévin. Un correspondant de Geneanet m’avait indiqué qu’il était originaire de Cléty ; mais, dans la paroisse, il y avait deux familles CADART. Et il y avait à la Bibliothèque les contrats des deux mariages de Liévin. Je trouvais aussi celui de son grand-père, Pierre. Ce jour-là, je fis la connaissance d’Yves LEMAIRE qui, le midi, était sorti en même temps que moi et qui me questionna sur mes recherches. Je lui ai montré le contrat dont je n’avais pu décrypter que quelques mots. Il me lut les premières lignes. Le beau-père de Pierre CADART, Nicolas COUBRONNE était aussi un ancêtre d’Yves.

 Le Gros regroupe les copies d’actes notariés déposés au bailliage de Saint-Omer (*).  En plus de ceux établis à Saint-Omer, il y a des actes venant d’autres villes, en particulier : Aire. Pour les contrats de mariage, des tables ont été établies. La lecture des actes du 16ème et 17ème est plus ou moins difficile et il faut un long apprentissage pour les décrypter. Il en existe toutefois des relevés dont ceux établis par Philippe DERIEUX et Yves LEMAIRE, consultables à la Bibliothèque de Saint-Omer et dans certaines associations. Ces relevés sont aussi disponibles au GGRN pour les publications de Philippe DERIEUX ou pour Yves LEMAIRE, en le contactant directement (coordonnées sur sa page Internet  http://site.voila.fr/notairesdartois/index.html.)

Des doubles de certains actes sont aussi archivés aux Archives Départementales du Pas-de-Calais. Ils proviennent des dépôts effectués par les études notariales.

Le Fonds du Chapitre de St-Omer

Il contient l’ensemble des archives du chapitre des chanoines de l’église collégiale de Saint-Omer, qui était devenu après la destruction de Thérouanne par Charles Quint, l’église cathédrale du diocèse de Saint-Omer. Les chanoines avaient de nombreux biens dont la Seigneurie d’Ecques. Le fonds comporte un grand nombre de terriers et de cueilloirs pour la gestion de ces biens. Quelques-uns des registres conservés sont du 15ème siècle. La consultation de ces registres permet de pallier l’absence  de registre BMS  et d’actes notariés.

 

Parmi les travaux que j’ai réalisés :

Le relevé de plusieurs années du Gros des Notaires de Saint-Omer

·         1609

·         1610

·         1611

·         1612

·         1613

·         1699

Des  tables  de contrats de mariage

·         1550 à 1700  - table établie à partir des relevés du Gros des Notaires de St-Omer par Philippe DRIEUX et d’Yves LEMAIRE

·         1700 à 1719 – table établie à partir des contrats de mariage du Gros et complétées par des informations filiatives issues de différentes bases de données.

·         Contrats de mariage de Dohem – répertoire des contrats d’une liasse déposée aux Archives Départementales du Pas-de-Calais  (cote 1J557)

Un travail sur les registres aux werps de la Seigneurie de Bilques

·         Le registre 2G2270 (1526-1545)

·         Le registre 2G2271 (1553-1584)

·         Le registre 2G2268 (1556-1586)

Un travail sur les cueilloirs de Blendecques

·         Un cueilloir du 2G2150 (1506-1511)

Un travail sur les comptes de la Bourse Commune

·         Bourse Commune

 

* Lors de la guerre 1914—1918, un incendie a ravagé les Archives Départementales du Pas-de-Calais et détruit les Gros des différentes résidences notariales de l’Artois, sauf celui de Saint-Omer revenu dans son lieu d’origine, avec les archives du Chapitre, au 19ème siècle à la demande des Antiquaires de la Morinie.

Fiche créée le 16/04/2014  et modifiée le 02/03/2015